lundi 16 janvier 2012

Est-ce que la réponse à une prière vient nécessairement de Dieu?

Question provenant d'une bonne amie à moi :

"Je me demande si parfois Dieu répond à des prières qui ne lui sont pas directement destinées. Par exemple, une personne qui croit en Allah et qui lui demande de l'aider à passer à travers une période difficile dans sa vie. Est-ce possible que Dieu l'aide dans cette épreuve même si cette personne ne s'est pas directement adressée à lui... mais à Allah dans ce cas-ci?

Parfois, il y a certaines personnes qui disent qu'une force extérieure les ont aidés dans une difficulté de la vie (et là, je parle de n'importe quel aide, comme Allah, les esprits, les anges) et qu'ils ont senti une présence ou un réel changement après leur demande d'aide. Est-ce possible que Dieu les aies aidées même si ces personnes ne croient pas nécessairement en notre Dieu? Plusieurs personnes donnent des témoignages plutôt impressionnant sur leur vécu spirituel..."

Je pense qu'il est d'abord important de préciser ce qu'on veut dire par "des prières qui ne lui sont pas directement destinées". Je pense que dans la catégorie "pas directement destinées à notre Dieu", on peut faire une distinction :

1.1- Prière destinée à Dieu, mais pas nécessairement Jésus : La personne ne poste pas nécessairement sa prière à l'adresse suivante : "Jésus-Christ, 777 rue du Sauveur, Nazareth, Israël, G7O 7D7", mais s'adresse au Créateur qu'elle reconnaît, au Tout-puissant, bref à Dieu. Dans cette catégorie, par exemple, plusieurs Musulmans qui cherchent vraiment à connaître Dieu pourraient entrer. Allah veut simplement dire "Dieu" en arabe. Bien qu'ils soient dans l'erreur sur l'identité (les attributs, le plan, la volonté...) de Dieu, ils ont quand même en tête le Dieu monothéiste, Créateur de l'univers, un Dieu personnel. J'ai entendu le témoignage d'une femme anciennement musulmane qui s'est converti au christianisme (voir lien à la fin). Elle dit qu'elle cherchait vraiment à connaître Dieu au point où ses parents lui disaient que c'était trop. Que Dieu (Allah) était trop grand pour qu'elle puisse vraiment le connaître comme elle le voulait, qu'elle deviendrait folle. Elle louait et priait souvent Dieu. Elle demandait à ce Dieu : "Où es-tu afin que je peigne tes cheveux, que je lave tes pieds?" Ensuite, elle continue son témoignage en disant aux auditeurs : "Quand je regarde en arrière et que je réfléchis à ses paroles..." à ce moment elle devient trop émue pour continuer de parler et après quelques secondes de silence, une autre femme dit "Tu connaissais Jésus avant de vraiment connaître Jésus!" Elle répondit : "Exactement!"

Je pense que si une personne cherche vraiment le Dieu Créateur, oui, il répondra à leurs prières pour les attirer encore plus à Lui!

1.2- Prière carrément pas destinée à Dieu, mais à un "saint", un membre de la famille décédé, un esprit ou un ange, etc. : La personne ici ne s'adresse pas au Créateur, mais à un être créé peu importe quelqu'il soit. En faisant cela, il vont à l'encontre du peu de connaissance de Dieu que Dieu a lui-même mit dans tous les coeurs humains pour les attirer à lui :
"18. La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive 19. car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. 20. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables, 21. puisque ayant connu Dieu, ils ne l'ont point glorifié comme Dieu et ne lui ont point rendu grâces, mais ils se sont égarés dans leurs pensées et leur coeur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. 22. Se vantant d'être sages, ils sont devenus fous 23. et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l'homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles [Commentaire personnel : Nous, nous avons changé la gloire de Dieu pour l'attribuer à nos proches décédés, aux anges, à la nature, etc.]. 24. C'est pourquoi Dieu les a livrés à l'impureté, selon les convoitises de leurs coeurs en sorte qu'ils déshonorent eux-mêmes leurs propres corps; 25. eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen!" Romains 1:18-25
On voit donc qu'attribuer à des créatures ce qui revient à Dieu provoque la colère divine. Cela vient à l'encontre du premier commandement : "Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face!" Exode 20:3, ainsi que du troisième : "Tu ne te prosterneras pas devant elles [images représentant d'autres divinités] et tu ne leur rendras pas un culte car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux..." Exode 20:5 Lorsqu'une personne prie quelque chose d'autre que Dieu et qu'après, quelque chose se passe, elle aura tendance à remercier avec enthousiasme cette "aide spirituelle" lui rendant ainsi un culte. Cela semble devenir une porte d'entrée intéressante pour Satan et ses acolytes...

Un autre passage biblique qui me vient en tête en lien avec cette question se trouve dans 1 Corinthiens 10:14-33. Paul y parle d'une question éthique que les Corinthiens se posaient : "Est-ce que les chrétiens peuvent manger des viandes sacrifiées aux idoles lorsqu'ils sont invités à manger chez des païens ou tout simplement en acheter à l'épicerie, au marché?" Sa réponse grosso modo est "oui..." (v.25-27) "mais..." (v.28-33) si l'autre personne vous informe explicitement que cette viande à été sacrifiée en l'honneur de son dieu, les chrétiens devraient s'en abstenir pour que l'autre personne comprenne clairement qu'on ne parle pas, sert pas, adore pas le même Dieu (et ainsi peut-être avoir la chance de présenter le Sauveur de tous les hommes)! Et voici le point de Paul : ce qui est pour eux un dieu, une idole, une aide spirituelle si on veut, est en réalité un démon :
"19. Que dis-je donc? Que la viande sacrifiée aux idoles est quelque chose, ou qu'une idole est quelque chose? Nullement. 20. Je dis que ce qu'on sacrifie, on le sacrifie à des démons et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons. 21. Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur et à la table des démons. 22. Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur?" 1 Co 10:19-22
Dès que la prière est adressée à une créature au lieu du Créateur, je pense que Satan et les démons peuvent répondre favorablement à ces personnes pour les éloigner du vrai Dieu. Tant et aussi longtemps que la personne est intéressée par quelque chose qui la détourne de Dieu et Jésus-Christ lui-même, Satan est content. Il s'inquiète fort peu du moyen (matérialisme, spiritualité mal orientée, pornographie/adultère, paresse dans la quête de vérité, etc.), tant qu'il atteint son but, il sera content.

2. La grâce commune : J'aimerais apporter un dernier point qui n'est pas une troisième distinction quant aux différentes sortes de "prières pas directement destinées à Dieu", mais plutôt un point indépendant. Je pense que principalement, Dieu répond aux prières des gens pour les approcher de la Vérité, le Christ, ou pour l'avancement de son Royaume dans nos vies et dans le monde. Cependant, il ne faut pas oublier ce qu'on appelle la grâce commune, à savoir que Dieu accorde certains bienfaits à tous les êtres humains. En Matthieu 5:38-48, Jésus affirme que nous devons aimer même nos ennemis sur la base que le Père est bon non seulement envers les justes, mais aussi envers les injustes :
"44. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, 45. afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes." Matthieu 5:44-45
Imaginons que nous avons une jeune femme qui passe par des moments particulièrement difficiles dans sa vie. Elle se met alors à prier son ex-copain décédé dans un accident de voiture. Soudainement, quelque jours plus tard ça commence à bien aller. Il se peut fort bien, dans ce cas, qu'elle soit bénéficiaire de la grâce commune, sans le savoir. Dieu lui fait du bien simplement parce qu'il fait du bien non seulement aux justes, mais aussi aux injustes. L'erreur de cette jeune femme est alors d'attribuer à son ex-copain ce qui en fait revient à Dieu. On peut s'imaginer la même chose avec une tribus autochtone éloignée qui fait des danses au dieu de la pluie, à quelqu'un qui cherche quelque chose qu'il a perdu et qui invoque saint Joseph, ou peu importe... Dieu bénit quand même, sinon la jeune fille finirait par se suicider, les autochtones par mourir de faim et de soif... Bref, il est fort possible aussi que Dieu donne des bénédictions qui sont simplement attribuer à un autre.

-Témoignage en anglais d'une ancienne musulmane (son témoignage commence à 5:20 et la partie à laquelle je fais référence se trouve à 9:20) : http://podcast.comereason.org/2011/09/interview-with-ex-muslim-part-2.html
-Recommandation de livre en lien avec le sujet : La tactique du diable, écrit par C.S. Lewis.
- Auteure de la question : Karoline Bouchard - avec un K - (consentement de publication et droit d'auteur accordée sur FB) :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire